Quantcast
Channel: LE CLOWN LYRIQUE
Mark channel Not-Safe-For-Work? cancel confirm NSFW Votes: (0 votes)
Are you the publisher? Claim or contact us about this channel.
0

Ta chevelure glisse dans l’abîme qui justifie notre éloignement

Brassaï, Gala, 1932 "Au terme d’un long voyage, je revois toujours ce corridor, cette taupe, cette ombre chaude à qui l’écume de mer prescrit des courants d’air purs comme de tout petits enfants, je...

View Article

The Combat Zone

Invitation Berndt mail

View Article

Le réel ne peut s’exprimer que par l’absurde

Urs Fischer, Boiled, 2011 Photo by Mats Nordman « Le réel ne peut s’exprimer que par l’absurde. N’est-ce pas toute la mystique et la moitié de la métaphysique que je viens d’écrire ? » Paul Valéry,...

View Article


Le corps dérobé

Tango, Mehdi Georges Lahlou 2010 O toi être étonnant Comme un jouet d’enfant Je me considère comme homme civilisé Parce que je suis ton Amant, Et je considère mes vers comme historiques Parce qu’ils...

View Article

0 monde nu jusqu’aux yeux

Helmut NEWTON « 0 monde nu jusqu’aux yeux, découvre-moi l’endroit où je te vois nu jusqu’aux larmes. Donne-moi d’entendre ton langage et de pénétrer dans la conscience que tu prends de toi-même. Joë...

View Article

Prends, ma Pensée, la fleur de ma main pénétrable

Lisa Gerber by Jeanloup Sieff, Paris 1979 Elena Kovaleva, Solitude, Fédération de Russie, 2011 Jean-François Jonvelle, Nu à la salle de bain, 1980

View Article


De l’acquiescement et du refus

Erwin Blumenfeld, New York City, 1946 Frank Horvat, ”Sandrine”, 1983 John Rawling, 1948

View Article

Our Collective Regard Excludes You

Timothy Andrew Wilson-Our Collective Regard Excludes You , from Cosmonautical , Autoportrait, 2011 Robert Heinecken RectoVerso #2 1988 William Klein, Cine-poster, Tokyo, 1961 Aaron Siskind, 1967 Andre...

View Article

Du consentement et de la résignation*

Consuelo Kanaga, Wharton Esherick, 1940 "Nous assumons très bien, sans trop y penser, notre "être-au-monde" avec la conscience plus ou moins diffuse du scandale que constituent la persistance de la...

View Article


Frank Horvat

Frank Horvat, Deborah Dixon in Trattoria with writer Antero Piletti, 1962, Rome Frank Horvat, Harper’s Bazaar, Paris, 1962 Frank Horvat, Harper’s Bazaar, Crazy Horse Saloon, Paris, 1962 Frank Horvat,...

View Article

Des passantes dans le songe

© Brassaï, Marrakech, Place Djema’a El-Fna, 1955 © Saul Leiter, New York, 1953 © Leonard Freed, Israel, Beersheba, 1967

View Article

Commune présence

Romy Schneider et Alain Delon chez eux à Tancrou en 1959 Jack Nicholson and Anjelica Huston Caroline Tamagno et Alberto Giacometti Lisette Model MANHATTAN MURDER MYSTERY, Anjelica Huston, Woody Allen,...

View Article


Mais le languir soudain réclame le grand large

Sylvie Lancrenon Emmanuelle Béart en couverture de ELLE en 2003 J’ai le souvenir de Buisson, de Visan, aussi de Richerenches, Où les odeurs de soupe s’enfermaient dans les chambres Silencieuses comme...

View Article

Ne te courbe que pour aimer

Christian Coigny L’éclair me dure. La poésie me volera de la mort. Enfonce-toi dans l’inconnu qui creuse. Oblige-toi à tournoyer. Je ne puis être et ne veux vivre que dans l’espace et dans la liberté...

View Article

Le soleil en disparaissant avait coupé ton visage

Herbert List Anna Magnani in her country house. San Felice Circeo 1950 « Je pleure quand le soleil se couche parce qu’il se dérobe à ma vue et parce que je ne sais m’accorder avec ses rivaux nocturnes....

View Article


L’accessoire de notre ventriloquie

Irving Penn, Gorilla Skull (Male), Prague, 1986 « Jadis on lisait toujours à mi-voix, souvent même à voix haute. Il s’agissait de prêter son corps à la relique de la parole. Puis on est passé, avec les...

View Article

Il y a une loi d’euphorie de la mode

Alfred Cheney Johnston. A Study in Color, ca. 1934 "La mode plonge la femme dont elle parle et à qui elle parle dans un état innocent, où tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes : il y a une...

View Article

L’origine

Erwin Blumenfeld, Doll Face, Coronet Magazine, June 1938 « Quand on sonde le fond de son cœur dans le silence de la nuit on a honte de l’indigence des images que nous nous sommes formées sur la joie....

View Article


Ils se sont mués en pur regard

Danae PANCHAUD, Still #01, 2005 « Ni l’auteur, tant qu’il écrit, ni le lecteur, tant qu’il lit, ne sont plus de ce monde ; ils se sont mués en pur regard ; ils considèrent l’homme du dehors, ils...

View Article

Le souffrir est un pâtir pur

Fazal Sheikh, Jamuna Sarkar, Moksha, 2005 « La passivité de la souffrance est plus profondément passive que la réceptivité de nos sens qui est déjà activité de l’accueil, qui d’emblée se fait...

View Article